L'Arbre Sacré

Entre Ciel et Terre...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'aide aux autres : faut-il éviter aux autres de souffrir pour les aider, ou faut-il les faire souffrir pour les aider ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Albane



Féminin Messages : 43
Date d'inscription : 21/01/2013
Localisation :
Humeur : nostalgique

MessageSujet: L'aide aux autres : faut-il éviter aux autres de souffrir pour les aider, ou faut-il les faire souffrir pour les aider ?   Jeu 24 Jan - 13:52

Kutnahorum a écrit:

Soit on laisse l'autre souffrir, voire on le fait souffrir sans remords, sous prétexte que "c'est son karma", que sur un plan ultime ça peut lui faire du bien, etc. ; soit on soulage la souffrance, mais on le soulage aussi de sa responsabilité (et donc aussi de son pouvoir personnel...), en le maintenant dans un rôle de victime dépendante. Dans les deux cas, cela me semble très nocif.

Oui pour moi (à part on le fait souffrir sans remord). Parfois il est nécessaire de faire prendre conscience à l'autre que personne ne le sauvera si ce n'est lui-même, juste être présent pour cette personne, jusqu'à ce qu'elle reconnaisse sa faiblesse et ne s'évertue pas à devenir un puits sans fond, et par ce fait toute aide de notre part nous fera couler avec.Dans ces cas-là, on risque de devenir victime soi-même.Garder ses distances tant que cette transition n'est pas faite me paraît très sain, même si la personne ne le dit pas, elle est maintenant consciente que nous ne sommes pas là pour plumer, ni se faire plumer.
Parfois il faut laisser le temps à une personne en souffrance, de se remettre debout seule, et parce que selon moi aussi, elle veut ou voudrait s'en sortir seule, et c'est d'ailleurs la seule solution pour retrouver sa dignité. oui, pour éviter toute dépendance de sa part et une culpabilisation qu'elle déversera parce que soi-disant personne ne l'aide...bien souvent c'est ce refus même de cette aide (aide qui est pris comme une faiblesse de sa part) qui est un bon signe quelquepart.Alors il faut être persévérant, rester présent, jusqu'à ce que cette personne accepte notre présence, puis notre soutien. Passer ce cap, en général, les relations sont déjà moins tendues, parce que la personne en détresse à accepter sa détresse justement, et se rend compte que nous la respectons dans sa douleur, mais que nous sommes malgré tout présent, et surtout pas sauveur. Mais attention de ne pas devenir une victime de cette victime!!!

Après les choses peuvent être aussi plus compliquées, surtout quand nous essayons nous même de rester debout, dans ces cas là, il arrive parfois, que nous nous protégions malgré nous des effets indésirables, dont nous nous sommes nous même extirpés.

C'est pas simple..... sûre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kutnahorum
Admin
avatar

Masculin Scorpion Chien
Messages : 526
Date de naissance : 17/11/1970
Date d'inscription : 05/05/2012
Age : 47
Localisation : Paris

MessageSujet: L'aide aux autres : faut-il éviter aux autres de les faire souffrir pour les aider, ou faut-il les faire souffrir pour les aider ?   Mar 29 Jan - 1:50

Albane a écrit:
Kutnahorum a écrit:

Soit on laisse l'autre souffrir, voire on le fait souffrir sans remords, sous prétexte que "c'est son karma", que sur un plan ultime ça peut lui faire du bien, etc. ; soit on soulage la souffrance, mais on le soulage aussi de sa responsabilité (et donc aussi de son pouvoir personnel...), en le maintenant dans un rôle de victime dépendante. Dans les deux cas, cela me semble très nocif.

Oui pour moi (à part on le fait souffrir sans remord). Parfois il est nécessaire de faire prendre conscience à l'autre que personne ne le sauvera si ce n'est lui-même, juste être présent pour cette personne, jusqu'à ce qu'elle reconnaisse sa faiblesse et ne s'évertue pas à devenir un puits sans fond, et par ce fait toute aide de notre part nous fera couler avec.Dans ces cas-là, on risque de devenir victime soi-même.
En fait nous sommes d'accord même sur ce point... puisque cela revient à ce que je disais en ces termes :

Kutnahorum a écrit:
On doit en effet laisser à l'autre la responsabilité de sa souffrance, sans se l'attribuer en jouant un rôle de sauveur ou de victime.


Mais en revanche, là où je ne suis pas d'accord, c'est que mettre la personne en face de ses responsabilités, par exemple en cessant de l'aider, ou en lui disant ce qu'elle ne veut pas voir en elle, est très différent de "la faire souffrir sans remords"...
Dans le premier cas, il peut y avoir souffrance (c'est même à peu près sûr), mais la souffrance n'est qu'un effet secondaire, l'intention est de l'aider - ou en tous cas, de la mettre face à ses responsabilités, mais finalement cela revient au même...
Dans le premier cas, la souffrance est le but, l'intention est de faire mal (par exemple pour se venger, ou par colère).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kutnahorum
Admin
avatar

Masculin Scorpion Chien
Messages : 526
Date de naissance : 17/11/1970
Date d'inscription : 05/05/2012
Age : 47
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: L'aide aux autres : faut-il éviter aux autres de souffrir pour les aider, ou faut-il les faire souffrir pour les aider ?   Mar 29 Jan - 2:17

J'ai donc déplacé dans ce nouveau sujet les messages sur le thème de l'aide aux autres issus de ce sujet :

http://arbresacre.forumactif.com/t124p15-faut-il-se-maitriser-et-eviter-de-faire-du-mal#1283

Je rappelle le message qui a suscité la discussion sur ce thème :

Kutnahorum a écrit:
Je crois qu'il y a deux choses à distinguer, et que c'est important de le souligner. D'une part la responsabilité, et d'autre part la souffrance.

On doit en effet laisser à l'autre la responsabilité de sa souffrance, sans se l'attribuer en jouant un rôle de sauveur ou de victime.
Mais on doit aussi soulager la souffrance, même si l'autre est responsable de sa souffrance ; et ne pas rajouter de souffrance inutile.

Si par exemple quelqu'un qui boit ou fume a des problèmes de santé, je ne vois pas pourquoi on ne le soignerait pas, ou on lui dirait que c'est de sa faute et bien fait pour lui, sous prétexte qu'il est responsable de sa situation.
En revanche, il faut en effet le mettre, ou le laisser, face à ses responsabilités. Mais pas le culpabiliser. La responsabilité et la culpabilité, trop souvent
confondus, sont deux choses très différentes (cela mériterait un sujet à part entière)...

C'est important de souligner cette distinction entre le traitement de la responsabilité et le traitement de la souffrance, car trop souvent la confusion est faite.
Soit on laisse l'autre souffrir, voire on le fait souffrir sans remords, sous prétexte
que "c'est son karma", que sur un plan ultime ça peut lui faire du bien, etc. ; soit on soulage la souffrance, mais on le soulage aussi de sa responsabilité (et donc aussi de son pouvoir personnel...), en le maintenant dans un rôle de victime dépendante. Dans les deux cas, cela me semble très nocif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'aide aux autres : faut-il éviter aux autres de souffrir pour les aider, ou faut-il les faire souffrir pour les aider ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'aide aux autres : faut-il éviter aux autres de souffrir pour les aider, ou faut-il les faire souffrir pour les aider ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « Pour vivre ensemble, il faut savoir aimer; et ne rien prendre que l'on ait donné... »
» UN ESPRIT OUVERT POUR LIRE LA BIBLE
» Faut-il augmenter le temps de travail des profs ?
» Besoin d'aide pour des stats afin d'achever mon mémoire
» aide pour l'élaboration du mémoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Arbre Sacré :: LE TRONC :: LE FEU (et la lumière) :: Le cheminement spirituel et personnel-
Sauter vers: