L'Arbre Sacré

Entre Ciel et Terre...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le travail sur les émotions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kutnahorum
Admin
avatar

Masculin Scorpion Chien
Messages : 526
Date de naissance : 17/11/1970
Date d'inscription : 05/05/2012
Age : 46
Localisation : Paris

MessageSujet: Le travail sur les émotions   Mar 29 Jan - 1:41

Tout le monde a des émotions, que ce soit la peur (qui peut aller d'une légère appréhension à une panique totale), le rejet, l'attirance, la colère, la honte, etc., même si on le nie.

Je pense qu'on peut considérer que les pulsions et instincts sont dans le même registre que les émotions, pas forcément dans leur nature et leur origine, mais dans le travail à faire sur elles, qui est le sujet ici.


Pour moi, en gros, une émotion est située à l'intersection entre l'esprit et le corps. C'est une réaction naturelle.
L'émotion se manifeste toujours accompagnée de symptômes physiques : rougeur, sueur, altération de la voix, tremblements, palpitations cardiaques, maux d'estomac, gorge nouée, etc.
A mon sens l'émotion se déclenche quand un affect est touché, un complexe non dépassé, donc essentiellement quelque chose qui est caché et agit sur nous à notre insu.
Et l'émotion constitue justement un des moyens par lesquels cela agit sur nous. Mais cela agit également sur nos pensées.

C'est la même chose pour les maux physiques.
Tout comme les émotions, ils ne sont pas que des phénomènes physiques. Ils ne font que se manifester dans la matière (en l'occurrence notre corps) pour exprimer quelque chose de plus profond et caché, psychique.
Ils nous révèlent des problèmes intérieurs (mais qui sont en même temps des sources de richesses !) qu'on ne veut pas voir.


En général, quand une émotion survient, soit on la refoule, on lui résiste, on ne veut pas la voir, on la cache ; soit on se laisse complètement emporter, elle nous submerge, on n'est plus nous-même. On est possédé. Par l'émotion (mais qui n'est en fait qu'un révélateur, donc).
Moins on se connaît (en profondeur), et plus ces deux cas ont de chances d'arriver.

Il importe d'arriver à se détacher de ses émotions.
Non pas en les ignorant (car elles ne prendront que plus d'ampleur, comme tout ce qui est refoulé), mais en étant conscient que l'émotion n'est pas nous, en cessant de s'y identifier.

Pour cela il faut accepter l'émotion, l'accueillir, l'écouter. La laisser monter, sans la juger, sans l'analyser. L'observer, dans le silence intérieur.
Concrètement, cela revient à regarder ce qui se passe en nous. Notamment les symptômes physiques et ressentis. Et bien sûr les pensées.
On peut même en arriver, en accueillant ces sensations désagréables, à trouver cela agréable. Le symptôme douloureux devient une énergie bénéfique.

A terme, si on le fait régulièrement, cela permet de se détacher de la charge émotionnelle.
Cela permet aussi de transmuter la charge émotionnelle. Par exemple la colère en nous peut devenir une saine énergie d'affirmation qui nous aide à être dynamique, à agir, à construire.

Il s'agit bien entendu d'un travail sur le long terme, ce n'est pas en une fois qu'on peut constater des améliorations.
Et il n'est pas toujours possible de le faire, par exemple en pleine conversation, surtout dans un cadre professionnel...
Dans ces cas là, il peut être préférable de contenir l'émotion, même si ce serait nuisible de faire ça à long terme.
Mais sur le coup, mieux vaut se réfréner, être dans le contrôle, que par exemple frapper quelqu'un...
Le fait de refouler l'émotion va nous la faire subir ensuite, au lieu de la faire subir à l'autre. En repartant, on va se sentir mal, car l'émotion, refoulée, nous travaille de l'intérieur.
Donc ce n'est pas bénéfique de faire cela, mais en certaines circonstances, c'est un moindre mal, qui permet d'éviter un drame (pour nous et/ou pour les autres).
En revanche, une fois rentrés chez nous, il est toujours possible de faire ce travail sur l'émotion.
Et sur le long terme, elle nous nuira de moins en moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kouen

avatar

Féminin Poissons Singe
Messages : 150
Date de naissance : 20/03/1968
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 49
Localisation : Paris
Humeur : comme la Lune !

MessageSujet: Re: Le travail sur les émotions   Mar 29 Jan - 6:11

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kouen

avatar

Féminin Poissons Singe
Messages : 150
Date de naissance : 20/03/1968
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 49
Localisation : Paris
Humeur : comme la Lune !

MessageSujet: Re: Le travail sur les émotions   Mar 29 Jan - 6:21

Kutnahorum a écrit:


Il importe d'arriver à se détacher de ses émotions.
Non pas en les ignorant (car elles ne prendront que plus d'ampleur, comme tout ce qui est refoulé), mais en étant conscient que l'émotion n'est pas nous, en cessant de s'y identifier.




J'ai repris ce passage, mais sinon, tout le message en entier

est fort bien analysé, en toute objectivité et simplicité....merci pour ce

partage Kut' I love you

Si vous voulez être libre de vos émotions

il faut avoir la connaissance réelle, immédiate de vos émotions !

de Arnaud Desjardins
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kutnahorum
Admin
avatar

Masculin Scorpion Chien
Messages : 526
Date de naissance : 17/11/1970
Date d'inscription : 05/05/2012
Age : 46
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Le travail sur les émotions   Mar 29 Jan - 12:51

Merci Kouen.

Oui, je suis d'accord avec ça, car plus on fait ce travail et plus on peut rapidement identifier l'émotion, non pas mentalement, mais naturellement.
Mais identifier l'émotion ne revient pas à s'identifier avec l'émotion, cela permet même de ne plus s'y identifier !

Cela ne vient pas en contradiction avec ce que je disais, car quand je parlais d'accueillir et observer l'émotion, cela permet bien sûr de la connaître.
Mais la connaître n'est qu'une première étape, ensuite c'est s'en détacher, puis la transmuter.

Et j'aime bien cette image avec les masques !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kouen

avatar

Féminin Poissons Singe
Messages : 150
Date de naissance : 20/03/1968
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 49
Localisation : Paris
Humeur : comme la Lune !

MessageSujet: Re: Le travail sur les émotions   Mar 5 Fév - 16:52

Kutnahorum a écrit:


Et j'aime bien cette image avec les masques !

Super..merci aussi I love you !!
Voilà une image différente, dans la mesure où elle nous
indique les différentes émotions ressenties à travers une
échelle de couleur ( où que l'on peut aussi rapprocher de nos
chakras ) mais qui évoque surtout le 'travail' à fournir pour
transformer notre palette de peinture intérieure en une œuvre
d'art Wink
Il y a une dualité, certainement des degrés interventions
et de passages d'un niveau à l'autre, comme d'une émotion
à une autre comme les émotions "antagonistes" et celles
" d'accomplissement"
I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kouen

avatar

Féminin Poissons Singe
Messages : 150
Date de naissance : 20/03/1968
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 49
Localisation : Paris
Humeur : comme la Lune !

MessageSujet: Re: Le travail sur les émotions   Mar 5 Fév - 17:07

A ce titre, "travailler" sur une émotion, peut demander du temps,
comme une "seconde"..!! c'est étrange, comme parfois on se décide
rapidement, alors que d'autres fois il nous faut plus de temps, de recul,
pour comprendre d'où provient et comment une émotion peut elle venir ?
( ou disparaître ) Wink

On peut très bien aussi "broyer du noir",
comme "voir la vie en rose" !

Je pense que l'homme devrait comprendre son histoire
de "couleur", qu'il doit accepter qu'il est à la fois une émotion
"donnée et reçue" , faite à la fois de réalités extérieures et intérieures !!
Non..??
Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kouen

avatar

Féminin Poissons Singe
Messages : 150
Date de naissance : 20/03/1968
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 49
Localisation : Paris
Humeur : comme la Lune !

MessageSujet: Re: Le travail sur les émotions   Mar 5 Fév - 17:11

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le travail sur les émotions   Mar 5 Fév - 23:29

l'intérêt de l'émotionnel est qu'il nous pousse fortement en dehors de nous même, la peur pourra casser notre arrogance et nous faire découvrir l'humilité, la colère nous désinhibera de nos peurs, détruira nos attaches, et cassera ce qui nous contraint, la tristesse nous imposera de nous poser des questions, etc..
Les émotions, les instincts, peuvent être mis dans la grande classe des états que nous n'avons pas choisi et qui donc s'imposent à nous,
elles sont nécessaires et formatrices car ce sont en premier lieu eux qui nous permettent de nous positionner face au monde bien avant que nous ne sachions parler et que nous n'ayons bâti notre monde conceptuel.
Elles sont aussi un vecteur de prise de conscience, un choque émotionnel puissant produira souvent un élargissement de la conscience ou permettra de détruire ce qui l'empêche, il est intéressant de les vivre sans les garder ni les gêner,
nous somme malheureusement dans une société qui nous apprend à faire tout le contraire, un enfant model c'est un enfant "sage", et un adulte model c'est un adulte qui se maîtrise pour pouvoir rentrer parfaitement dans le rouage dans lequel on souhaite qu'il soit, et ceux qui vivent leurs émotions seront très mal perçu, bien qu'il y ait une tolérance un peu plus grande mais minime aussi pour les femmes.
Ce schéma n'est pas limité à quelques milieux, on le retrouve très fortement dans la spi, dans le monde du travail, dans les codes sociaux, etc.. l'accent n'est jamais mis sur notre faculté à vivre avec une émotion mais notre faculté à faire en sorte qu'elle nous influence le moins possible, même si cela apporte quelque chose.
Il y a donc d'une façon subtile, même si on ne le pense pas conceptuellement, une diabolisation des émotions, dans laquelle nous vivons tous.
Je pense aussi qu'une notion intéressante qui a été oublié depuis des siècles est que vivre pleinement une émotion à tendance à engendrer son inverse, car le propres de la psychologie humaine est d'être un pilier autour duquel gravitent tout les opposées pour engendrer un équilibre, ainsi une grande tristesse ce transformera probablement petit à petit en une énergie de "positivisme", une grande frustration en de la "revanchardise", la colère cache une grande volonté de reconstruction dans son ombre, une grande ambition se transformera en un sentiment de désabusement et les deux s'annuleront dans la finalité qu'est le détachement, etc..
Le tout étant de casser ce qui limite l'évolution des choses et donc de fluidifier le mental pour ne rien laissé fermer, et de ne surtout pas être lié a nos propres certitudes et concepts car même eux peuvent facilement devenir des poids
Revenir en haut Aller en bas
Kouen

avatar

Féminin Poissons Singe
Messages : 150
Date de naissance : 20/03/1968
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 49
Localisation : Paris
Humeur : comme la Lune !

MessageSujet: Re: Le travail sur les émotions   Mer 6 Fév - 11:57




...et oui Cyrille, je pense pareil Wink

Cependant chaque personne agira différemment, selon ses expériences, sa personnalité, une "émotion" est aussi une partie de soi même cachée, je pense aussi qu'il est indispensable de vivre nos émotions pour diriger notre vie de manière à en être satisfait !!
Comme écrit plus haut, il faut savoir ce qui est un sentiment et ce qui n'en est pas !
Et puis aussi plusieurs expériences émotives ressemblent comme des clones à des émotions, il est important de faire les distinctions qui permettront d'utiliser chaque expérience pour ce qu'elle est !!
Je pense aussi que selon notre personnalité nous avons tendance à développer souvent les mêmes "émotions" tant que celles ci ne sont pas comprises, ou parfois même "on" le sait, mais on ne pas s'empêcher ( d'être timide, de réagir sur le vif, de s'émouvoir pour un rien..) il y a surement d'autres éléments qui entrent en ligne de compte et qui doivent se "travailler" ( mais j'aime pas trop ce mot "travailler" , je lui préfère "entreprendre" ou "dénouer" !)
Merci !
I love you

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kouen

avatar

Féminin Poissons Singe
Messages : 150
Date de naissance : 20/03/1968
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 49
Localisation : Paris
Humeur : comme la Lune !

MessageSujet: Re: Le travail sur les émotions   Sam 16 Fév - 8:00

Au delà des apparences, et du 'Je', les "émotions" comme moyen d'expression personnelle !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kouen

avatar

Féminin Poissons Singe
Messages : 150
Date de naissance : 20/03/1968
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 49
Localisation : Paris
Humeur : comme la Lune !

MessageSujet: Re: Le travail sur les émotions   Sam 16 Fév - 8:11

Un antidote puissant I love you Il existe une méthode que les enseignements bouddhistes appellent "antidote " !
L’un de ces antidotes consiste à trouver pour chaque émotion perturbatrice son émotion contraire.
Par exemple, pour la colère, c’est l’équanimité, pour l’agacement, c’est la patience, pour la haine, c’est l’amour, pour l’avarice, c’est la générosité, pour la jalousie, c’est le non-attachement... et les extrêmes, paradoxalement, se rejoignent.
Ainsi, entre l’amour et la haine, la tristesse et la joie, il n’y a qu’un pas… un peu comme le cavalier aux échecs qui passe nécessairement d’une case noire à une case blanche à chacun de ses déplacements !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sharifa

avatar

Féminin Messages : 89
Date d'inscription : 06/11/2012

MessageSujet: Re: Le travail sur les émotions   Lun 18 Fév - 9:24

Kouen a écrit:




...et oui Cyrille, je pense pareil Wink

Cependant chaque personne agira différemment, selon ses expériences, sa personnalité, une "émotion" est aussi une partie de soi même cachée, je pense aussi qu'il est indispensable de vivre nos émotions pour diriger notre vie de manière à en être satisfait !!
Comme écrit plus haut, il faut savoir ce qui est un sentiment et ce qui n'en est pas !
Et puis aussi plusieurs expériences émotives ressemblent comme des clones à des émotions, il est important de faire les distinctions qui permettront d'utiliser chaque expérience pour ce qu'elle est !!
Je pense aussi que selon notre personnalité nous avons tendance à développer souvent les mêmes "émotions" tant que celles ci ne sont pas comprises, ou parfois même "on" le sait, mais on ne pas s'empêcher ( d'être timide, de réagir sur le vif, de s'émouvoir pour un rien..) il y a surement d'autres éléments qui entrent en ligne de compte et qui doivent se "travailler" ( mais j'aime pas trop ce mot "travailler" , je lui préfère "entreprendre" ou "dénouer" !)
Merci !
I love you

Plutôt que le mot "travailler", on peut utiliser le mot "exercer". Il y a dans ce mot la notion de pratique. Le mot latin exerceo renvoie, entre autre a l'idée de garder en mouvement, de cultiver.

S'exercer à reconnaître les émotions, peut permettre de les comprendre comme tu le soulignes, Kouen, mais cela amène aussi la lumière sur ce qui les déclenche. Ce sont des sentiments profondément enracinés. Les émotions sont en surface et sont déclenchées par un évènement extérieur. L'émotion comme la colère peut passer, mais ce sur quoi elle s'appuie, le sentiment de haine, le sentiment d'injustice, reste.

Les exercices proposés par les différentes religions et courants spirituels ont pour but de déraciner ces sentiments. Comme "l'antidote" des bouddhistes ! Smile

S'exercer, c'est cultiver le sol en soi, afin que seul ce que l'on souhaite voir pousser puisse s'épanouir.

L'exercice de la vigilance, de la conscience et de la présence à soi même, dans l'instant amène forcément à terme, une plus grandes fluidité des émotions et leurs racines finissent par voir le jour Very Happy.

J'ai trouvé, il y a longtemps (par hasard ? Very Happy) quelque part sur la toile, mais je ne sais plus où !Embarassed un texte dont le titre est les 4 D.

Les exercices qu'il propose peuvent tout à fait s'appliquer aux émotions

Distanciation : Prendre de la distance par rapport aux émotions qui nous submergent et à l'évènement ou la personne qui les a déclenchées.

Discernement : comprendre pourquoi ces émotions sont là.

Désidentification : Comprendre que nous ne sommes pas l'émotion qui nous traverse. La colère, la tristesse, la joie passent. Nous restons !

Discrimination : Lorsque les trois premiers "D", sont maîtrisés, on entrevoit ce que l'on est et ce que l'on est pas. Ce que l'on n'est pas, est tout ce que la pensée peut concevoir, toutes les émotions qui nous traversent et auxquelles on s'accroche parfois.

Ce que l'on est, est tout ce qui ne peut être saisi et dont on peut prendre conscience lorsque ce qui a été saisi est lâché.

Je ne cesse pas d'Etre, lorsque je cesse d'être joyeux ou triste. Ainsi, il ne s'agit pas, comme cela a été dit, de faire taire, ou de refouler les émotions, mais de s'exercer à reconnaître ce qui les déclenche, à voir leurs racines et à comprendre que l'on est pas l'émotion qui traverse et agite l'esprit à un moment donné.Smile

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://espritsrebelles.canalblog.com/pages/bienvenue/25282278.ht
Kouen

avatar

Féminin Poissons Singe
Messages : 150
Date de naissance : 20/03/1968
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 49
Localisation : Paris
Humeur : comme la Lune !

MessageSujet: Re: Le travail sur les émotions   Mar 19 Fév - 8:25




Bonjour Sharifa, et merci pour ton message en écho au mien Wink
J'apprécie ton commentaire sur les 4 D, qui rejoint aussi les 4 Nobles Vérités évoquées dans la voie de Bouddha !
Il s'agit bien sur, d'une prise de conscience, d'analyse, d'observation, sur ce qui provoque nos émotions, parfois 'injustifiées' car par toujours en accord avec nos volontés ou nos attentes !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kouen

avatar

Féminin Poissons Singe
Messages : 150
Date de naissance : 20/03/1968
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 49
Localisation : Paris
Humeur : comme la Lune !

MessageSujet: Re: Le travail sur les émotions   Mar 19 Fév - 8:29

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kouen

avatar

Féminin Poissons Singe
Messages : 150
Date de naissance : 20/03/1968
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 49
Localisation : Paris
Humeur : comme la Lune !

MessageSujet: Re: Le travail sur les émotions   Mar 19 Fév - 8:36

Sharifa a écrit:

Je ne cesse pas d'Etre, lorsque je cesse d'être joyeux ou triste. Ainsi, il ne s'agit pas, comme cela a été dit, de faire taire, ou de refouler les émotions, mais de s'exercer à reconnaître ce qui les déclenche, à voir leurs racines et à comprendre que l'on est pas l'émotion qui traverse et agite l'esprit à un moment donné.Smile

Oui, c'est une notion qui est juste, car utile et rechercher par l'homme, quant il a une prise de conscience prise en commun avec lui même, sur la valeur de ses émotions émises, reçues, partagées I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le travail sur les émotions   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le travail sur les émotions
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» " Travailler avec les émotions" extrait de livre
» Haine collegue de travail
» accident du travail: que feriez-vous à ma place??
» [1ère] HELP - Travail sur l'argumentation classes technologiques
» Des idées pour un travail d'écriture pour se présenter ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Arbre Sacré :: LE TRONC :: LE FEU (et la lumière) :: Les pratiques de réalisation spirituelle et personnelle-
Sauter vers: