L'Arbre Sacré

Entre Ciel et Terre...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Anima et animus : la part féminine en l'homme et la part masculine en la femme selon Jung

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kutnahorum
Admin
avatar

Masculin Scorpion Chien
Messages : 526
Date de naissance : 17/11/1970
Date d'inscription : 05/05/2012
Age : 47
Localisation : Paris

MessageSujet: Anima et animus : la part féminine en l'homme et la part masculine en la femme selon Jung   Mer 16 Mai - 19:39

ANIMA ET ANIMUS




Le psychiatre suisse C.G. Jung, père de la psychologie analytique, avait mis à jour les archétypes d'anima et d'animus.



Déjà au Moyen Age, un proverbe disait qu'il y avait une femme en chaque homme.
Et d'autres cultures avaient eu cette même intuition, d'une façon ou d'une autre.

Jung n'a donc fait que révéler, formuler et expliciter ce qui existait déjà dans l'inconscient collectif, il n'a pas créé de nouveaux concepts. Et tant mieux, cela montre que ce n'est pas une invention personnelle, mais une révélation de quelque chose d'universel et intemporel. Archétypique, donc.
Mais il les a formulés et explicités à sa manière, et ses concepts sont devenus des termes du langage courant - tout comme, par exemple, archétypes ou synchronicités, qui sont là des mots qu'il a forgés de toutes pièces.





L'anima est cette partie féminine de l'homme, l'animus cette partie masculine de la femme.
Donc a priori un homme n'a pas d'animus, une femme n'a pas d'anima.

L'anima et l'animus sont une partie de l'ombre, sa facette de polarité sexuelle opposée à la nôtre (celle du Moi).
L'ombre, d'après Jung, est notre part cachée inconsciente, qui ne se manifeste de manière négative que parce qu'elle est ignorée et refoulée. Mise en lumière, acceptée, aimée, elle se révèle être un potentiel enfoui et insoupçonné, une source de richesses inattendues.





Les autres parties de la personnalité, selon Jung, sont le Moi (qui nous croyons être), la persona (qui nous semblons être aux yeux des autres, le masque social, le personnage qu'on joue), et le Soi (qui nous sommes vraiment, notre véritable nature profonde).

L'anima et l'animus se forment dans la petite enfance à partir de deux sources : l'inconscient collectif et les modèles maternel (anima) et paternel (animus).
Ces qualités et défauts du père ou de la mère restent cachés (mais actifs) en nous, dans notre inconscient.

Ils vont se réactiver lors de rencontres, en particulier sentimentales.
En effet, on projette notre anima ou animus sur des personnes extérieures, en particulier celles qui nous attirent pour des relations amoureuses.
On leur attribue des qualités et des défauts qui sont en fait en nous, mais cachés.

Une différence entre les deux est que l'anima est représenté, dans l'imaginaire (par exemple les rêves) sous les traits individuels d'une seule femme, tandis que généralement l'animus est représenté sous les traits collectifs d'un groupe d'hommes.









L'anima est tourné vers l'intérieur et la réceptivité, il se caractérise par des qualités comme la sensibilité, les émotions, l'intuition, la douceur, etc.
En négatif, la passivité, la jalousie, l'hystérie, etc.

L'animus est tourné vers l'extérieur et l'activité, il se caractérise par des qualités comme le courage, l'affirmation, l'intelligence rationnelle et analytique, etc.
En négatif, l'autoritarisme, la rigidité, la violence, etc.



L'anima d'un homme et l'animus d'une femme s'expriment en général de manière négative parce qu'ils sont refoulés, et on les projette sur les autres. Ils exercent alors un pouvoir de fascination : ce qui nous attire chez l'autre est en fait notre propre anima ou animus (mais on ne le sait pas...).

On va donc rencontrer des personnes qui correspondent à ces qualités et ces défauts cachés en nous, avec qui on va rejouer les drames de notre enfance.

Ce qui explique les points communs entre les compagnes d'un homme et sa mère, les compagnons d'un femme et son père, puisque anima et animus se forment en partie sur ces modèles.

Le but est que les problématiques de l'enfance soient prises en conscience pour être réglées.

Une fois l'anima d'un homme et l'animus d'une femme assumés et intégrés, ils peuvent devenir des êtres complets.


En effet, pour Jung, l'objectif d'un être humain n'est pas de devenir parfait (ce qui de toute façon est impossible), mais de devenir complet, de devenir soi-même.

C'est ce qu'il nomme le processus d'individuation, qui consiste à cesser de s'identifier au Moi et à la persona (d'un autre point de vue, on peut traduire ces deux concepts par ego), d'intégrer son ombre et d'exprimer son Soi. L'ensemble forme l'âme.
L'individuation n'a rien à voir avec l'individualisme, puisque l'être complet peut se mettre au service des autres en cessant de jouer un rôle assigné par la société ou par lui-même, pour son bien et le leur.

Devenir complet, et non parfait, c'est déjà beaucoup, et c'est de toute façon suffisant, ne serait-ce que parce qu'on ne peut pas faire plus (pour Jung, devenir un dieu, un demi-dieu ou autre relève plutôt de l'illusionnement et du délire mystique).







Donc, une fois que l'homme ou la femme a accepté son anima ou son animus, il va attirer un autre être complet.

Ce qui permettra une relation bien plus harmonieuse, car avec beaucoup moins d'attentes et de projections, donc de déceptions, de frustrations, de conflits, de crises.





Pour pouvoir mieux cerner notre anima et notre animus, on peut regarder quels sont les points communs entre nos partenaires, et les points communs entre ceux-ci et notre père ou notre mère. Quels sont les qualités qui nous attirent, et les défauts qui nous agacent.
L'anima et l'animus peuvent aussi être projetés sur des célébrités, des personnages de fiction (romans, mythes, légendes, films, BD, etc.), des animaux, ou même des lieux, des objets ou des idéologies. Il faut donc voir ceux qui nous fascinent. Et aussi ceux qui nous répugnent. Car, avant d'avoir intégré cette polarité opposée qui vit en nous, elle se manifeste par de la fascination ou de la répulsion, et non de l'amour.
Et, surtout, être à l'écoute de soi-même, en particulier attentif à ses rêves. Car l'anima et l'animus se manifestent beaucoup dans nos rêves, pour qu'on commence enfin à s'occuper d'eux.




Quelques ouvrages fondamentaux sur le sujet (il y en aurait d'autres, mais je n'ai lu que ceux là pour l'instant) :












Dernière édition par Kutnahorum le Jeu 12 Juil - 20:44, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kutnahorum
Admin
avatar

Masculin Scorpion Chien
Messages : 526
Date de naissance : 17/11/1970
Date d'inscription : 05/05/2012
Age : 47
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Anima et animus : la part féminine en l'homme et la part masculine en la femme selon Jung   Ven 18 Mai - 21:46

Je pense que ce qu'on appelle "l'âme-soeur", n'est autre que l'anima/animus qu'on reconnaît (sans en être conscient, bien sûr) chez l'être aimé.

Cela explique cette sensation de déjà vu, de connaître cette personne depuis toujours, et ce sentiment qu'elle est l'unique, la seule, parfaite et idéale : elle incarne des qualités et défauts en nous, cachés, que nous ne reconnaissons pas en nous mais en elle.
Ce qui crée une très forte impression, peut susciter le coup de foudre, et bien souvent la passion et la fusion dans la relation.

On idéalise cette personne en qui on veut reconnaître nos qualités - et seulement nos qualités.
La désillusion risque alors, à la moindre déception, d'être autant plus cruelle que les défauts de cette personne idéalisée, qu'on ne lui pardonne pas, sont en fait les nôtres, enfouis dans notre inconscient...


L'anima et l'animus est aussi l'équivalent du prince charmant et de la princesse dans les contes de fées - dont la lecture doit être symbolique et non premier degré.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kutnahorum
Admin
avatar

Masculin Scorpion Chien
Messages : 526
Date de naissance : 17/11/1970
Date d'inscription : 05/05/2012
Age : 47
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Anima et animus : la part féminine en l'homme et la part masculine en la femme selon Jung   Sam 19 Mai - 16:14

Une précision.
Anima et animus proviennent tous deux de la langue latine, et veulent tous deux dire "âme".
Jung a d'abord utilisé le terme anima, traduction latine d'âme chez les chrétiens, pour désigner la part féminine chez l'homme, puis a utilisé le terme d'animus, bien moins connu, pour désigner la part masculine chez la femme.

Mais chez les Romains, le concept d'âme n'avait pas du tout le sens qu'il aura chez les chrétiens, par exemple.
Je ne vais pas me lancer là-dedans, mais en gros, l'âme c'est avant tout ce qui anime (ce qui fait bouger, ce qui fait vivre, mais aussi ce qui motive, ce qui meut et émeut, les désirs et aspirations).
Anima se rapporte surtout au souffle vital, animus plutôt à l'esprit.
Pour des philosophes romains comme Épicure, l'âme était matérielle et mortelle.

Cela rejoint la symbolique des quatre éléments des Anciens, où la terre et l'eau sont des éléments d'essence féminine, et l'air et le feu des éléments d'essence masculine.
Ainsi que le Ciel qui serait masculin (Notre Père qui êtes aux Cieux), et la Terre féminine (la Terre Mère, Mère Nature).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kutnahorum
Admin
avatar

Masculin Scorpion Chien
Messages : 526
Date de naissance : 17/11/1970
Date d'inscription : 05/05/2012
Age : 47
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Anima et animus : la part féminine en l'homme et la part masculine en la femme selon Jung   Dim 20 Mai - 3:49

Quelques précisions sur la projection de notre anima/animus sur l'extérieur, pour que ce soit plus clair et plus concret.

Dans le cas des personnes, par exemple parents et partenaires amoureux, inutile de rajouter quoi que ce soit. Idem pour les personnages de fiction.

Pour les célébrités, ça peut être des chanteurs, acteurs, présentateurs télé, sportifs (et même équipes sportives), etc., voire des personnes plus inattendues comme des tueurs en série.

Pour les animaux, il peut s'agir aussi bien d'espèces d'animaux, sauvages ou domestiques, que d'un animal en particulier, mais ça peut aussi être lié.
Par exemple, personnellement j'ai projeté mon anima sur une chatte, et en même temps j'ai toujours adoré les chats, notamment les chats noirs, et mon anima s'est manifestée une fois par un rêve de panthères noires. Donc ça peut être un peu une nébuleuse, mais avec quand même une énergie propre et une cohérence.

Pour les lieux, ça peut-être une pièce, une maison, un quartier, une ville, un pays, un monument, un jardin, les montagnes, etc.
Je pense que c'est déjà plus rare, en tous cas que la charge affective et émotionnelle est moindre, mais il peut arriver de s'y identifier beaucoup, même inconsciemment, en tous cas de s'y attacher (ou en être répugné) beaucoup.

Pour les objets, ça peut être les livres, un type d'instrument de musique, des uniformes, une statue, un accessoire sportif, une fleur, que sais-je encore, c'est extrêmement vaste.

Pour les idéologies, il peut s'agir du catholicisme, du fascisme, du communisme, de l'intégrisme religieux, de l'individualisme, etc.


Dans tous les cas, je rappelle qu'il peut s'agir à la fois de fascination et d'aversion, souvent les deux à la fois.


Je pense aussi qu'il faut prendre garde à ne pas tomber dans un excès, ne pas voir des projections de l'anima/animus partout (qui de toute façon n'est qu'un aspect de l'ombre, qui elle-même n'est qu'un aspect de la personnalité...), mais, comme pour tout, faire la part des choses, rester mesurer, s'observer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kutnahorum
Admin
avatar

Masculin Scorpion Chien
Messages : 526
Date de naissance : 17/11/1970
Date d'inscription : 05/05/2012
Age : 47
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Anima et animus : la part féminine en l'homme et la part masculine en la femme selon Jung   Sam 26 Mai - 9:41

L'anima et l'animus sont des principes qui ne correspondent pas seulement au féminin et au masculin, mais sont bien plus vastes et profonds que cette simple distinction d'ordre sexuel ne le laisserait entendre. Ce sont des puissances psychiques et métaphysiques, des archétypes.



L'anima est aussi la vie elle-même, la matière. C'est une force chtonienne.
Elle correspond plutôt à la Terre, et aux éléments terre et eau.
L'anima est la substance, elle est concave, passive, réceptive, intérieure. Elle est obscure, froide et humide, comme le yin, et comme la lune.

L'anima en nous (ou opposée à nous) cherche à unifier, à attirer, à réunir, à regrouper, à rassembler, y compris les contraires (elle est donc paradoxale).
En négatif, à étouffer, ensevelir, engloutir, noyer, dévorer, capturer, pétrifier, fasciner, envoûter.

L'anima peut prendre, par exemple dans les rêves, les mythes, les contes ou les légendes, ou les projections sur l’extérieur (personnes et autres), aussi bien les traits d'une mère, une reine, une princesse, une vierge, une sainte, la lune, un chat, un ravin, une marmite, que d'une sorcière, une prostituée, une panthère noire, un dragon, une mer, un tremblement de terre, etc.

Biologiquement c'est aussi l'ovule.



L'animus est l'esprit, c'est une force cosmique.
Il correspond plutôt au Ciel et aux éléments air et feu (y compris lumière).
L'animus est la puissance, il est convexe, actif, extérieur. Il est clair, chaud et sec, comme le yang, et comme le soleil.

L'animus en nous (ou opposé à nous) cherche à distinguer, discerner, analyser, éclairer, ordonner, connaître.
En négatif, à séparer, diviser, disperser, disloquer, découper, brûler, emporter, perdre.

L'animus peut prendre, par exemple dans les rêves, les mythes, les contes ou les légendes, ou les projections sur l’extérieur (personnes et autres), aussi bien les traits d'un père, un roi, un sage, un prince, un héros, un chevalier, le soleil, un lion, une fusée, une épée, que d'un tyran, un ogre, un groupe de soldats, de pirates, de juges ou de tortionnaires, une tempête, un incendie, etc.

Biologiquement ce sont aussi les spermatozoïdes.



Si on compare l'être humain à un arbre, l'anima serait donc les racines et l'animus les branches.





Dernière édition par Kutnahorum le Dim 17 Juin - 2:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fleurdejasmin



Messages : 1
Date d'inscription : 16/06/2012

MessageSujet: Re: Anima et animus : la part féminine en l'homme et la part masculine en la femme selon Jung   Sam 16 Juin - 23:34

Bonsoir, j'avoue que j'ai trouvé votre article très interressant et je m'y suis forcément identifiée. Juste une question: Et si pour une femme, son féminin est refoulé (je ne parle pas là de l'apparence mais de sa sensibilité et de ses émotions), et que son animus est prédominant du coté positif (esprit analytique, rationnel, courageuse,etc), qu'en est-il? Je vis des échec amoureux répétés. Mes compagnons aprés à peine quelques mois ne restent pas. Je n'ai jamais reussi à avoir une relation amoureuse qui dure, malgré une apparence très féminine. Je n'arrive pas du coup à me situer dans "l'anima / animus" et j'ai l'impression en lisant votre article que je correspond plus à l'homme qui souhaiterait intégrer et assumer sa part féminine, alors que je suis belle et bien une femme. Qu'en pensez-vous? Merci de votre réponse ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kutnahorum
Admin
avatar

Masculin Scorpion Chien
Messages : 526
Date de naissance : 17/11/1970
Date d'inscription : 05/05/2012
Age : 47
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Anima et animus : la part féminine en l'homme et la part masculine en la femme selon Jung   Dim 17 Juin - 2:13

Bonjour fleurdejasmin,


Tout d'abord merci.


Je me garderai bien de donner un avis catégorique et précis.
D'autant que je suis un homme.


Ce qui est certain, c'est qu'il existe parfois chez la femme une forme de misogynie. Donc de rejet (ou refoulement) de sa propre féminité, du moins de certaines parties de celle-ci.
Ça peut paraître étonnant, mais ce problème est plus répandu qu'on ne le croit.
Ce problème est lié à la mère et, au-delà, à l'archétype maternel.

Certaines femmes aussi sont dominées par leur animus intérieur (à vrai dire c'est le cas de la plupart, mais de différentes manières et à des degrés divers), voire "possédées", ce qui a pour principal effet de nuire aux relations amoureuses.


Je te conseillerais la lecture de l'excellent livre de Guy Corneau (voir le premier post de ce topic), qui traite en détail de ces problèmes, et devrait répondre clairement à beaucoup de tes questions.


Sur le plan spirituel, il est possible de se relier à une figure féminine et maternelle, comme par exemple la Vierge Marie ou Gaïa.


Il est possible aussi que la problématique évoquée résulte simplement d'un problème avec la sensibilité et les émotions, par exemple difficulté à les exprimer et les vivre, à cause de blocages et peurs.
D'où la nécessité de travailler sur ce point.
Mais il y a fort à parier que ce soit de toute façon lié aux deux problèmes (complémentaires) dont je parle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alcyan

avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 21/05/2012

MessageSujet: Re: Anima et animus : la part féminine en l'homme et la part masculine en la femme selon Jung   Lun 18 Juin - 13:27

Le (ou la) partenaire intérieur(e) a quelque chose de céleste, je crois.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kutnahorum
Admin
avatar

Masculin Scorpion Chien
Messages : 526
Date de naissance : 17/11/1970
Date d'inscription : 05/05/2012
Age : 47
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Anima et animus : la part féminine en l'homme et la part masculine en la femme selon Jung   Lun 18 Juin - 14:36

Tout à fait.
On peut dire que l'anima et l'animus vivent en nous, à travers nous, dans notre psyché, mais psyché veut dire "âme" en grec.
Et anima et animus veulent tous dire dire "âme" en latin.
Ils ont une dimension psychologique comme spirituelle, et de toute façon les deux sont très loin d'être antinomiques.

Sur un portail de la cathédrale Notre-Dame de Paris, on voit Adam et Eve représentés aux pieds d'une statue-colonne de la Vierge Marie.
Et au sommet du portail, le Christ et Marie (couronnement de la Vierge après son assomption).
On peut dire qu'il s'agit de deux représentations de l'animus et l'anima.
L'une sur le plan terrestre, l'autre sur le plan céleste.
Ce sont deux couples, bien que le Christ et la Vierge ne forment pas un couple humain, au sens amoureux et sexuel. Mais deux aspects complémentaires d'un tout.








Ce n'est qu'un exemple, on pourrait en trouver dans toute tradition spirituelle, comme Shiva et Shakti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kutnahorum
Admin
avatar

Masculin Scorpion Chien
Messages : 526
Date de naissance : 17/11/1970
Date d'inscription : 05/05/2012
Age : 47
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Anima et animus : la part féminine en l'homme et la part masculine en la femme selon Jung   Lun 18 Juin - 19:07

Comme pour tout archétype, on peut donner de multiples formes, et même noms, à l'anima/animus, mais c'est quelque chose qui n'a pas de forme et ne peut pas être nommé.
C'est un principe, une force, une puissance. Qui se trouve partout et nulle part.
Même si l'anima revêt un caractère bien plus individuel que les grands archétypes, qui sont collectifs et même universels.

Par exemple l'archétype de la Grande Mère, auquel l'anima est étroitement liée (et qui en est, en partie, une part individualisée) peut apparaître sous la forme d'une infirmière comme sous la forme d'un volcan. Ou bien, de manière plus complète (mais anthropomorphique), sous la forme d'une figure divine, comme la Vierge Marie ou Kali.
Il n'empêche que ces représentations collectives ne peuvent que donner une image très imparfaite et incomplète de quelque chose qui est universel, total, changeant, complexe, insaisissable, et qu'on ne peut pas vraiment appréhender humainement, ou alors de manière très partielle (et souvent partiale).
Le nom et la forme donnés par les diverses cultures, mythologies, traditions spirituelles, à un archétype, le rendent représentable aux êtres humains, mais le limitent et le figent.

L'anima est à la fois moins complète, et plus précise. Car plus personnelle.

Mon anima peut ainsi m'apparaître, par exemple en rêve, aussi bien sous la forme d'un chat noir que d'une chanteuse, une bonne fée ou une princesse jalouse.
C'est une sorte de complexe, toutes ces formes sont étroitement liées les unes aux autres, se recoupent en partie, et se manifestent de différentes façons en fonction du contexte et des circonstances.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kutnahorum
Admin
avatar

Masculin Scorpion Chien
Messages : 526
Date de naissance : 17/11/1970
Date d'inscription : 05/05/2012
Age : 47
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Anima et animus : la part féminine en l'homme et la part masculine en la femme selon Jung   Lun 18 Juin - 22:09

Kutnahorum a écrit:
Cela rejoint la symbolique des quatre éléments des Anciens, où la terre et l'eau sont des éléments d'essence féminine, et l'air et le feu des éléments d'essence masculine.
Ainsi que le Ciel qui serait masculin (Notre Père qui êtes aux Cieux), et la Terre féminine (la Terre Mère, Mère Nature).
Là on s'éloigne quelque peu du sujet initial (et on se rapproche de celui de l'arbre qui est au coeur du forum), mais pour préciser on peut dire que la terre et l'eau se trouvent en bas, et sont horizontaux, tandis que l'air et le feu se trouvent en haut et sont verticaux.


Ce croisement de l'horizontalité et de la verticalité des quatre éléments peut correspondre au symbole de la croix, formée de quatre branches, deux horizontales et deux verticales.





C'est la quaternité des alchimistes.
Croix qui n'est pas loin de rejoindre la symbolique de l'arbre...
D'autant plus qu'à l'intersection des quatre branches de la croix, des quatre éléments, pourrait se trouver... le bois.
Bois qui rappelle la croix du Christ.





Le chiffre quatre, présent dans la croix, peut aussi correspondre à d'autres aspects du monde matériel : les quatre saisons, les quatre directions, les quatre dimensions, etc.



La terre est froide et sèche, l'eau froide et humide, l'air chaud et humide, le feu chaud et sec.





Cela correspond aux quatre humeurs du corps humain de la médecine ancienne.





Les quatre éléments peuvent aussi correspondre au tétramorphe, c'est-à-dire aux symboles de quatre évangélistes.





Le Christ, au centre de cette quaternité, pourrait donc correspondre au bois, à l'arbre, autre symbole de la croissance spirituelle.




Si on combine cette quaternité, le tétramorphe, à la trinité (le Père, le Fils et le Saint-Esprit), on obtient donc le chiffre 7.





Chiffre 7 qui renvoie... aux 7 branches et 7 racines de l'arbre sacré...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kutnahorum
Admin
avatar

Masculin Scorpion Chien
Messages : 526
Date de naissance : 17/11/1970
Date d'inscription : 05/05/2012
Age : 47
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Anima et animus : la part féminine en l'homme et la part masculine en la femme selon Jung   Mar 3 Juil - 19:55

Ce qui est étonnant avec l'anima et l'animus, qui sont des essences insaisissables, mais s'individualisent pour une partie d'une personne à l'autre, c'est que l'anima de chaque individu a son propre animus et l'animus sa propre anima.
C'est un peu comme des poupées russes qui s'emboitent.
Et l'animus de l'anima a son propre anima, l'anima de l'animus a son propre animus, etc., à l'infini. A y perdre son latin...


Sur un plan plus psychologique et biologique, on pourrait dire aussi que cela correspond à la lignée familiale.
L'anima d'un homme, qui équivaut en partie à son complexe maternel, se forme sur ses relations avec sa mère dès sa naissance. Or, l'animus de celle-ci s'est formée de la même façon sur ses relations avec son père, qui lui même...

De la même façon, dans un couple, la femme qui incarne l'anima de l'homme a son propre animus, l'homme, qui incarne l'animus de la femme, a sa propre anima.

L'âme, qui est éternelle (anima et animus veulent dire "âme" en latin, et les deux additionnés forment l'âme humaine), a donc sa contrepartie biologique et psychologique, qui se perpétue, de manière presque éternelle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kutnahorum
Admin
avatar

Masculin Scorpion Chien
Messages : 526
Date de naissance : 17/11/1970
Date d'inscription : 05/05/2012
Age : 47
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Anima et animus : la part féminine en l'homme et la part masculine en la femme selon Jung   Dim 8 Juil - 5:44

Voici quelques ouvrages importants pour mieux comprendre l'anima et l'animus, que j'ai lus récemment.
Il reste toutefois au moins aussi important de vivre ce processus dans la matière.
Il s'agit toujours d'un va et vient (qui se rapproche donc de la sexualité Very Happy ) entre l'intérieur et l'extérieur, la conscience et l'inconscient, la théorie et la pratique, le spirituel et le matériel.
















Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alcyan

avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 21/05/2012

MessageSujet: Re: Anima et animus : la part féminine en l'homme et la part masculine en la femme selon Jung   Dim 15 Juil - 19:06


en espérant ne pas être hors sujet :-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Anima et animus : la part féminine en l'homme et la part masculine en la femme selon Jung   

Revenir en haut Aller en bas
 
Anima et animus : la part féminine en l'homme et la part masculine en la femme selon Jung
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Couple intérieur : Masculin Féminin
» La création – L’homme
» le chant du départ
» Petit exercice pour un départ professionnel
» oublis de ma part. Comment faites-vous pour ne pas oublier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Arbre Sacré :: LE TRONC :: L'AIR :: Psychologie et psychanalyse-
Sauter vers: