L'Arbre Sacré

Entre Ciel et Terre...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Animaux-totem et symbolique des animaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Kutnahorum
Admin
avatar

Masculin Scorpion Chien
Messages : 526
Date de naissance : 17/11/1970
Date d'inscription : 05/05/2012
Age : 46
Localisation : Paris

MessageSujet: Animaux-totem et symbolique des animaux   Jeu 10 Mai - 15:53

Rappel du premier message :

Voici donc un topic pour parler des animaux en tant que totems, et en tant que symboles.


Ce topic aurait pu à la limite figurer dans la section "Symbolique, alchimie et kabbale", donc c'est un choix arbitraire.


Dans ce topic, j'accompagnerai chaque présentation d'animaux par des images, de la musique, parfois un texte littéraire, pour que la Culture rejoigne la Nature, pour que le Ciel rejoigne la Terre, pour que le masculin rejoigne le féminin (d'un point de vue symbolique).
Donc c'est une approche subjective de ma part. Chacun pourra faire comme il veut s'il souhaite présenter un animal .




Dernière édition par Kutnahorum le Sam 12 Mai - 1:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AuteurMessage
Kouen



Messages : 150
Date d'inscription : 31/08/2012

MessageSujet: Re: Animaux-totem et symbolique des animaux   Mar 16 Oct - 12:13

Je vous parle un peu de la Tortue, qui incarne la
stabilité et la longévité, elles vivent en moyenne 200 ans !!

Dans la mythologie Chinoise, les tortues sont considérées
comme une force constante et tranquille, que rien ne peut
arrêter ni perturber !!

Une légende relate qu'une tortue pouvait appartenir à
plusieurs générations de propriétaires et transporter
leurs secrets à travers le temps....celui du Yi King peut être...??!!!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alcyan

avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 21/05/2012

MessageSujet: Re: Animaux-totem et symbolique des animaux   Mar 16 Oct - 13:43

«Livre des mutations», le plus ancien des classiques . Il contient soixante-quatre hexagrammes, composés chacun d'une paire de trigrammes formés de trois traits parallèles. Les hexagrammes se transforment constamment en un autre, conformément à l'ordre cyclique de l'univers.
Avec le temps, ils sont devenus des symboles de divination. Selon la légende, Fuxi le dieu-empereur (v. 2400 av. J.-C.) découvrit les huit trigrammes sur le dos d'une tortue sacrée : les vieux devins chinois prédisaient l'avenir en trouant par le feu des os ou des carapaces de tortues et en examinant les fêlures ainsi produites. La signification symbolique de chaque hexagramme est donnée par des passages poétiques énigmatiques et un commentaire philosophique ..

Cet article en entier à http://membres.multimania.fr/fusionbfr/JHM/CM/CM1.html ou l'on parle aussi des carrés magiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alcyan

avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 21/05/2012

MessageSujet: Re: Animaux-totem et symbolique des animaux   Mar 16 Oct - 14:35

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kutnahorum
Admin
avatar

Masculin Scorpion Chien
Messages : 526
Date de naissance : 17/11/1970
Date d'inscription : 05/05/2012
Age : 46
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Animaux-totem et symbolique des animaux   Mar 16 Oct - 16:20

Il me semble que dans pas mal de mythologies la tortue est l'animal qui soutient le monde. Donc effectivement un symbole de stabilité, de longévité, de solidité. Une force lente, pacifique, discrète et modeste, mais qui est un pilier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kutnahorum
Admin
avatar

Masculin Scorpion Chien
Messages : 526
Date de naissance : 17/11/1970
Date d'inscription : 05/05/2012
Age : 46
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Animaux-totem et symbolique des animaux   Ven 18 Jan - 19:36

LA FAMILLE DES CANIDÉS VS. LA FAMILLE DES FÉLINS





Les canidés et les félins sont les principaux prédateurs terrestres. Ce sont des mammifères
qui ont une origine commune, ce sont des carnassiers.

Les félins se divisent en deux branches, félinés et panthérinés.
Félinés : chat, lynx, guépard, puma, hyène, etc.
Pantherinés : lion, tigre, panthère (léopard), jaguar, etc.
Les canidés quant à eux regroupent le loup, le chien, le renard, le chacal, le coyote, etc.

On peut se demander ce qui différencie ces deux grandes dynasties de prédateurs.


Chasse et évolution

Les canidés apparurent les premiers.
Leur large distribution actuelle est récente car une grande partie de l’histoire des canidés se déroule en Amérique du Nord. Elle commence il y a environ 40 millions d'années dans les grandes plaines américaines.
Les ancêtres des félidés vivaient en général dans les milieux tropicaux. Les félins sont originaires d’Asie.
Donc, l’Ouest, l’Occident, le soleil couchant, et le Nord, pour les canidés, animaux plutôt lunaires et liés au froid, et l’Est, l’Orient, le soleil levant, et le Sud, pour les félins, animaux plutôt solaires et liés au chaud.

Le changement climatique favorisa les canidés avec l’émergence de grandes plaines découvertes. Si les félins perdirent les arbres qui leur permettaient de se camoufler pour chasser en embuscade, les canidés devinrent, eux, plus rapides. La vitesse et l’endurance ont constitué un facteur essentiel qui donna la suprématie aux canidés sur les félins. Les canidés montrent en effet une grande capacité d'adaptation. Les races ou les variétés d'une espèce peuvent rapidement adapter leur morphologie et leur constitution au climat et aux
conditions générales de l'environnement.


Chasse et morphologie

Les canidés ont une tête allongée, leur mâchoire est plus puissante que celle des félidés, mais les griffes de ces derniers sont rétractables.
Les félins ont une tête ronde, ils mordent moins, mais leurs griffes puissantes, qui restent toujours aiguisées, en font des adversaires redoutables, pour attaquer comme pour se défendre. Toutes les parties de leur corps sont d'une flexibilité et d'une souplesse remarquables. Les félidés sont très vigoureux et très agiles, plus que les canidés.

L’odorat des félidés est moins développé que celui des canidés, en revanche, chez eux la vue et surtout l’ouïe sont très développés. Parce qu’ils ne traquent pas leurs proies, les poursuivant sur de longues distances, mais bondissent sur elles à courte distance.


Chasse et alimentation

Tous les félidés sont carnivores, et mangent de préférence les animaux qu'ils ont eux-mêmes tués. Très peu d'entre eux s'attaquent aux charognes. Toutes les classes de vertébrés fournissent à la nourriture des félidés ; mais les mammifères sont les plus exposés à leurs attaques. Peu spécialisés, les félidés ont pu coloniser le monde entier.

Les canidés sont presque tous omnivores. Ils sont essentiellement carnivores, mais beaucoup d'espèces mangent également des fruits et divers végétaux lorsque les proies se font rares. Ils se nourrissent principalement de rongeurs et de lapins, mais recherchent également insectes et charognes. Les grands canidés chassent également des ongulés.

Le régime alimentaire des canidés est donc plus varié, mais les animaux chassés par les félidés occupent une gamme plus étendue. Ils s’attaquent aussi à des animaux plus grands, et seuls, car les félins sont plus imposants et plus puissants que les canidés.


Chasse et territoire

Les félins, aiment les arbres, ils peuvent y monter avec leurs griffes. Les espèces de petite et de moyenne taille vivent souvent sur les arbres, d'où elles guettent les oiseaux et les petits quadrupèdes, sautant et grimpant admirablement. Les grandes espèces, le lion par exemple, grimpent aussi aux arbres à l'occasion, par exemple pour y dévorer en paix une proie, mais n'y chassent pas.
De façon générale, au lieu de forcer leur proie à la course comme les canidés ou de se contenter de cadavres, les félidés attendent leur proie à l'affût, tapis derrière un rocher, un fourré, ou s'en approchent en rampant dans
l'herbe, cherchant toujours à la surprendre et à la terrasser d'un seul bond, car la plupart courent mal et renoncent rapidement à poursuivre leur victime quand ils ne l'ont pas atteinte en quelques bonds.
Les félidés attaquent tous leur proie de la même manière. Ils traversent à pas silencieux leur domaine, regardant attentivement dans tous les sens. Ils saisissent leur victime et la déchirent à l'aide de leurs ongles aigus, puis l'égorgent d'un seul coup à l'aide de leurs puissantes canines. Les félidés ne dévorent presque jamais leur proie sur place ; après l'avoir tuée, ou l'avoir rendue incapable de se sauver, ils la traînent dans quelque endroit bien solitaire, où ils la mangent tout à leur aise.

Les canidés, quant à eux, poursuivent leurs proies en meutes. Ils lui courent après jusqu'à épuisement, puis l'achèvent, en groupe, à coups de dents.
Ils sont strictement terrestres, ils ne montent pas aux arbres et ne vont pas dans l’eau, contrairement à certains félins. Ils préfèrent les plaines, les terrains découverts.
Leur façon de courir sur la pointe des orteils (appelée digitigrade) leur permet de chasser des proies rapides sur de grandes distances. Ils ont toutefois des demeures fixes. De plus, ce sont les plus légers des carnivores.

Les canidés préfèrent donc les grands espaces, ils parcourent de vastes distance, en bandes, pour chercher et poursuivre leurs proies, tandis que les félins ont un territoire plus restreint, bien délimité, dans lequel ils règnent en maîtres. Le territoire, et la chasse, des premiers, sont extensifs, ceux des seconds intensifs.


Chasse et vie sociale

Les canidés ont bien compris que l’union fait la force. Cela leur a permis d’éliminer tous leurs rivaux. Aujourd’hui, le seul véritable prédateur des canidés est l’homme.
Ils ont su développer une vie sociale grâce à leur intelligence, ce qui leur a permis de mieux lutter contre les prédateurs, d’élever leurs jeunes et donc de coloniser de nouveaux habitats.
Les canidés ont su développer la vie en groupe et donc communiquer. La bande se révèle toujours aujourd’hui le mode de vie le mieux adapté à la survie d’une espèce. Les canidés forment en général de véritables sociétés, avec ses règles et sa hiérarchie.

Les félidés vivent isolés ou par couples. Les lions peuvent former de petites bandes autour d'un mâle dominant ; au moment du rut, c'est plutôt une cohorte d'une dizaine de mâles que l'on voit entourer une lionne. Bien que presque tous soient des solitaires, les vies sociales des félins dépendent de leurs comportement, ainsi que de leur habitat. Il arrivera plus facilement que des félins s’associent pour chasser si la proie est grosse ou si on est en période de disette par exemple. Ce sont donc des associations ponctuelles, et non des
bandes permanentes, unies, organisées et hiérarchisées comme les canidés, qui communiquent beaucoup mieux entre eux.

Les canidés chassent en général de jour comme de nuit, tandis que la plupart des félidés sont nocturnes.
En dehors de la chasse, les félins passent le plus clair de leur temps à dormir.









Principales sources :

http://www.dinosoria.com/canides.htm

http://emouchet.perso.infonie.fr/canides/canides.htm

http://www.cosmovisions.com/canides.htm

http://www.cosmovisions.com/felides.htm

http://fr.wikipedia.org/wiki/F%C3%A9lin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kutnahorum
Admin
avatar

Masculin Scorpion Chien
Messages : 526
Date de naissance : 17/11/1970
Date d'inscription : 05/05/2012
Age : 46
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Animaux-totem et symbolique des animaux   Ven 18 Jan - 20:06

Des félins aristocratiques et des canidés populaires ?





On peut considérer que les félins correspondent à une énergie plus aristocratique, plus élitiste, qui règne, qui gouverne, qui domine, qui possède, qui laisse venir à soi.

Ce n'est pas un hasard si dans toutes les cultures, parmi les prédateurs, ce sont
toujours des félins et jamais des canins qui sont considérés comme le roi des
animaux (ou les animaux du roi) : lion en Occident chrétien, tigre en Inde et
en Chine, panthère en Afrique, etc.

Même les gros chiens, et même les loups, à mon sens, n'incarnent pas des valeurs aristocratiques (individualisme, dominance, recherche du plaisir au-delà des simples besoins, donc raffinement), en tous cas un aspect aristocratique (élégance, fierté).

Et ils ne jouent jamais ce rôle dans les mythologies, ou alors à la limite en négatif, comme Fenrir ou Cerbère. Non, même pas, ils ont un rôle important individuellement, mais uniquement comme gardien de quelque chose sur lequel ils ne règnent pas, et qui en plus n'est pas joli joli.

Ce sont aussi uniquement des félins, à ma connaissance, qui jouent le rôle de compagnons des dieux ou symboles divins, et non des canidés : le lion pour le Christ, le tigre pour Shivah, la panthère pour Dionysos, le sphinx (ou plutôt la sphinge) gardien des lieux saints, le griffon compagnon des dieux, chez les Egyptiens comme chez les Grecs dans les deux cas, les chats pour Freyja, etc.

Même spatialement, le félin domine, puisqu'il peut monter aux arbres, être en hauteur, contrairement au canidé.
Également sur le plan spatial, le félin est beaucoup plus territorial que le canidé. Le premier règne sur un espace, qui lui est dévolu, tandis que le second parcourt les grands espaces.


Le canidé serait plutôt un gardien qu'un maître.
Il y a un rapport différent, chez les félins et canidés, non
seulement pour la chasse (aller vers l'extérieur), mais aussi pour les intrus
(ceux qui viennent à l'intérieur).
Le canidé garde un territoire, il aboie contre les intrus et même les poursuit
pour les repousser. De la même manière qu'il part chasser au loin.
Alors que le félin, ça ne le dérange pas qu'un autre animal passe par chez lui,
par contre s'il est appétissant et passe à portée, il va lui sauter dessus pour
le dévorer. Il considère que ce qui entre dans son territoire lui appartient. Mais il ne va pas courir après cet intrus s'il s'enfuit.

Cela renvoie aussi à des organisations sociales différentes : le canidé, c'est
d'abord son groupe, et il est opposé aux autres groupes ; tandis que le félin
est individualiste, mais n'est pas en rivalité avec d'autres, qu'il tend à
ignorer superbement.

Par exemple, si un étranger, même invité, arrive dans une maison, le chien va
aboyer, voire parfois chercher à le mordre, et le poursuivre si besoin. Mais si c'est
quelqu'un de familier, perçu comme sans danger et même comme allié, il va
"lui faire la fête" comme on dit, car il fait partie de la meute (de
son point de vue).
Alors qu'un chat ne vient pas saluer les invités, mais à l'inverse il ne va
pas aller à leur rencontre pour les repousser (par contre s'ils passent à
portée de patte, un coup de griffes est vite arrivé). C'est son territoire, pas
celui d'un groupe, et il sait bien que les invités finiront par partir.

Dans une maison, le chien garde le territoire de son maître alors que le chat considère que c'est son territoire, et il ne tolère la présence de son maître que parce que celui-ci est à son service.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Animaux-totem et symbolique des animaux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Animaux-totem et symbolique des animaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Symbolique des animaux dans les rêves
» Les animaux totem
» Les Animaux Totem et leurs significations
» [Info] Les animaux-totem
» SYMBOLIQUE DES ANIMAUX

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Arbre Sacré :: LE TRONC :: LA TERRE :: Le monde animal-
Sauter vers: