L'Arbre Sacré

Entre Ciel et Terre...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Genèse dans la Bible

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kutnahorum
Admin
avatar

Masculin Scorpion Chien
Messages : 526
Date de naissance : 17/11/1970
Date d'inscription : 05/05/2012
Age : 46
Localisation : Paris

MessageSujet: La Genèse dans la Bible   Mar 8 Mai - 12:19

Voici donc le récit biblique de la création du monde :

Citation :
Ancien Testament, Genèse, 1

1. Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre.
2. La terre était informe et vide : il y avait des ténèbres à la surface de l'abîme, et l'esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux.
3. Dieu dit : Que la lumière soit ! Et la lumière fut.
4. Dieu vit que la lumière était bonne ; et Dieu sépara la lumière d'avec les ténèbres.
5. Dieu appela la lumière jour, et il appela les ténèbres nuit. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le premier jour.
6. Dieu dit : Qu'il y ait une étendue entre les eaux, et qu'elle sépare les eaux d'avec les eaux.
7. Et Dieu fit l'étendue, et il sépara les eaux qui sont au-dessous de l'étendue d'avec les eaux qui sont au-dessus de l'étendue. Et cela fut ainsi.
8. Dieu appela l'étendue ciel. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le second jour.
9. Dieu dit : Que les eaux qui sont au-dessous du ciel se rassemblent en un seul lieu, et que le sec paraisse. Et cela fut ainsi.
10. Dieu appela le sec terre, et il appela l'amas des eaux mers. Dieu vit que cela était bon.
11. Puis Dieu dit : Que la terre produise de la verdure, de l'herbe portant de la semence, des arbres fruitiers donnant du fruit selon leur espèce et ayant en eux leur semence sur la terre. Et cela fut ainsi.
12. La terre produisit de la verdure, de l'herbe portant de la semence selon son espèce, et des arbres donnant du fruit et ayant en eux leur semence selon leur espèce. Dieu vit que cela était bon.
13. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le troisième jour.
14. Dieu dit : Qu'il y ait des luminaires dans l'étendue du ciel, pour séparer le jour d'avec la nuit ; que ce soient des signes pour marquer les époques, les jours et les années ;
15. et qu'ils servent de luminaires dans l'étendue du ciel, pour éclairer la terre. Et cela fut ainsi.
16. Dieu fit les deux grands luminaires, le plus grand luminaire pour présider au jour, et le plus petit luminaire pour présider à la nuit ; il fit aussi les étoiles.
17. Dieu les plaça dans l'étendue du ciel, pour éclairer la terre,
18. pour présider au jour et à la nuit, et pour séparer la lumière d'avec les ténèbres. Dieu vit que cela était bon.
19. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le quatrième jour.
20. Dieu dit : Que les eaux produisent en abondance des animaux vivants, et que des oiseaux volent sur la terre vers l'étendue du ciel.
21. Dieu créa les grands poissons et tous les animaux vivants qui se meuvent, et que les eaux produisirent en abondance selon leur espèce ; il créa aussi tout oiseau ailé selon son espèce. Dieu vit que cela était bon.
22. Dieu les bénit, en disant : Soyez féconds, multipliez, et remplissez les eaux des mers ; et que les oiseaux multiplient sur la terre.
23. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le cinquième jour.
24. Dieu dit : Que la terre produise des animaux vivants selon leur espèce, du bétail, des reptiles et des animaux terrestres, selon leur espèce. Et cela fut ainsi.
25. Dieu fit les animaux de la terre selon leur espèce, le bétail selon son espèce, et tous les reptiles de la terre selon leur espèce. Dieu vit que cela était bon.
26. Puis Dieu dit : Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu'il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre.
27. Dieu créa l'homme à son image, il le créa à l'image de Dieu, il créa l'homme et la femme.
28. Dieu les bénit, et Dieu leur dit : Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l'assujettissez ; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre.
29. Et Dieu dit : Voici, je vous donne toute herbe portant de la semence et qui est à la surface de toute la terre, et tout arbre ayant en lui du fruit d'arbre et portant de la semence : ce sera votre nourriture.
30. Et à tout animal de la terre, à tout oiseau du ciel, et à tout ce qui se meut sur la terre, ayant en soi un souffle de vie, je donne toute herbe verte pour nourriture. Et cela fut ainsi.
31. Dieu vit tout ce qu'il avait fait et voici, cela était très bon. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le sixième jour.


Dernière édition par Kutnahorum le Sam 19 Mai - 17:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kutnahorum
Admin
avatar

Masculin Scorpion Chien
Messages : 526
Date de naissance : 17/11/1970
Date d'inscription : 05/05/2012
Age : 46
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: La Genèse dans la Bible   Mar 8 Mai - 12:24

Mais on peut proposer une lecture non-religieuse de ce texte fondateur, telle que celle-ci :


Citation :
1. Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre.

D’emblée, en créant, Dieu sépare dans le même temps. Il semble diviser plus qu’ajouter.
On note aussi que les cieux sont mentionnés avant la terre, et le terme employé est pluriel, cieux et non ciel (mais il faudrait voir le terme originel).
Une série d’oppositions apparait déjà : le pluriel et le singulier, le haut et le bas, le vide et le plein, et secondairement, l’élément air et l’élément terre.


Citation :
2. La terre était informe et vide : il y avait des ténèbres à la surface de l'abîme, et l'esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux.

Là on zoome sur la terre.
Là encore, il sépare.
L’informe s’oppose à la forme, le vide au plein, le fond à la surface, les ténèbres à la lumière, l’eau à la terre.
Cette abîme, ce vide, correspond-t-il aux eaux, et donc à la mer ?
Secondairement, après les éléments air et terre, apparait l’eau.
Dieu met de l’ordre dans sa création, il l’organise, il donne forme au chaos.


Citation :
3. Dieu dit : Que la lumière soit ! Et la lumière fut.
4. Dieu vit que la lumière était bonne ; et Dieu sépara la lumière d'avec les ténèbres.

Une nouvelle opposition apparait, entre la lumière, et les ténèbres, précédemment mentionnées.
A présent, Dieu s’expérimente par sa parole, qui est créatrice. Il ordonne au sens de mettre de l’ordre mais aussi au sens de donner des ordres.
Le concept de « bon » apparait également. Il semble qu’il s’agisse plutôt de joie, d’agréable, de satisfaction, plutôt que de morale. D’ailleurs il n’y a pas encore d’être vivants, donc comment la morale pourrait-elle exister ?
C’est d’ailleurs de constater que cela est bon qui semble pousser Dieu à vouloir continuer. Il s’expérimente lui-même, il expérimente son pouvoir créateur.
Secondairement, apparaît l’élément feu (la lumière), après l’air, la terre et l’eau.


Citation :
5. Dieu appela la lumière jour, et il appela les ténèbres nuit. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le premier jour.

Après l’espace, Dieu s’occupe du temps. Il continue à séparer, à expérimenter la dualité, ici avec jour/nuit, le lien entre l’espace et le temps étant assuré par l’opposition lumière/ténèbres.
Il crée la journée. Il sépare le jour de la nuit, marqués par deux passages de l’un à l’autre : le soir et le matin.
Il nomme pour créer (et séparer).


Citation :
6. Dieu dit : Qu'il y ait une étendue entre les eaux, et qu'elle sépare les eaux d'avec les eaux.
7. Et Dieu fit l'étendue, et il sépara les eaux qui sont au-dessous de l'étendue d'avec les eaux qui sont au-dessus de l'étendue. Et cela fut ainsi.

On voit bien que la parole (et la volonté, l’intention) précède la création : ce que Dieu veut et ordonne apparaît exactement comme il l’a voulu et ordonné.
Cette fois Dieu ne sépare plus des éléments de natures différentes, mais un élément de même nature : les eaux (au pluriel tout comme les cieux ou les ténèbres).
Cette séparation n’est pas horizontale mais verticale.


Citation :
8. Dieu appela l'étendue ciel. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le second jour.
9. Dieu dit : Que les eaux qui sont au-dessous du ciel se rassemblent en un seul lieu, et que le sec paraisse. Et cela fut ainsi.
10. Dieu appela le sec terre, et il appela l'amas des eaux mers. Dieu vit que cela était bon.

Les cieux deviennent le ciel, depuis qu’au-dessus du ciel se trouvent des eaux.
Après avoir séparé, Dieu rassemble. Mais il sépare aussi, par la même occasion, l’eau de la terre, sur Terre.
Apparaît aussi l’opposition sec/mouillé.
Après avoir séparé verticalement les eaux, il les sépare horizontalement. Ce qui donne naissance, sur Terre, à la terre et aux mers.


Citation :
11. Puis Dieu dit : Que la terre produise de la verdure, de l'herbe portant de la semence, des arbres fruitiers donnant du fruit selon leur espèce et ayant en eux leur semence sur la terre. Et cela fut ainsi.
12. La terre produisit de la verdure, de l'herbe portant de la semence selon son espèce, et des arbres donnant du fruit et ayant en eux leur semence selon leur espèce. Dieu vit que cela était bon.
13. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le troisième jour.

A présent Dieu crée la vie. Il crée le changement, le renouvellement, le mouvement, le cycle de la vie et de la mort. En l’occurrence le règne végétal. La semence donne vie aux arbres, qui donnent vie à des fruits, qui donnent vie à la semence.


Citation :
14. Dieu dit : Qu'il y ait des luminaires dans l'étendue du ciel, pour séparer le jour d'avec la nuit ; que ce soient des signes pour marquer les époques, les jours et les années ;
15. et qu'ils servent de luminaires dans l'étendue du ciel, pour éclairer la terre. Et cela fut ainsi.

Dieu continue à créer le temps, ici l’année, après la journée, mais aussi à organiser l’espace, en s’occupant à présent du ciel, en y créant des astres. Le lien entre le temps et l’espace est encore assuré par l’opposition lumière/ténèbres.


Citation :
16. Dieu fit les deux grands luminaires, le plus grand luminaire pour présider au jour, et le plus petit luminaire pour présider à la nuit ; il fit aussi les étoiles.
17. Dieu les plaça dans l'étendue du ciel, pour éclairer la terre,
18. pour présider au jour et à la nuit, et pour séparer la lumière d'avec les ténèbres. Dieu vit que cela était bon.
19. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le quatrième jour.

Dieu crée donc le soleil, pour le jour, et la lune, pour la nuit, ainsi que des étoiles.
Là encore, il s’agit à la fois d’espace, de temps, et d’opposition lumière/ténèbre.


Citation :
20. Dieu dit : Que les eaux produisent en abondance des animaux vivants, et que des oiseaux volent sur la terre vers l'étendue du ciel.
21. Dieu créa les grands poissons et tous les animaux vivants qui se meuvent, et que les eaux produisirent en abondance selon leur espèce ; il créa aussi tout oiseau ailé selon son espèce. Dieu vit que cela était bon.

Comme pour les végétaux, Dieu crée les animaux par la parole, contrairement à ce qui n’est pas vivant, pas changeant. Il commence par les animaux de la mer et du ciel. Il y a une double opposition : les oiseaux sont entre ciel et terre, et les poissons, vivant dans la mer, s’opposent aux oiseaux, vivant sur terre.


Citation :
22. Dieu les bénit, en disant : Soyez féconds, multipliez, et remplissez les eaux des mers ; et que les oiseaux multiplient sur la terre.
23. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le cinquième jour.

Pour la première fois, Dieu bénit. Car ce sont des êtres vivants, et qui se déplacent. La bénédiction est la bonne parole, la parole bonne. On retrouve donc les notions de parole qui crée, et de bon.
Il enjoint aux animaux non seulement de se perpétuer, mais même d’augmenter en nombre. Après avoir divisé et ajouté, Dieu multiplie.


Citation :
24. Dieu dit : Que la terre produise des animaux vivants selon leur espèce, du bétail, des reptiles et des animaux terrestres, selon leur espèce. Et cela fut ainsi.
25. Dieu fit les animaux de la terre selon leur espèce, le bétail selon son espèce, et tous les reptiles de la terre selon leur espèce. Dieu vit que cela était bon.

On zoome encore. Après les animaux de la mer et du ciel, ceux de la terre. L’homme n’est donc pas loin, Dieu se rapproche peu à peu de lui-même.


Citation :
26. Puis Dieu dit : Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu'il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre.
27. Dieu créa l'homme à son image, il le créa à l'image de Dieu, il créa l'homme et la femme.

Dieu crée l’homme, l’élément de sa création, et l’être vivant, le plus proche de lui.
On note une redondance : « Dieu créa l'homme à son image, il le créa à l'image de Dieu », qui fait l’effet d’un miroir, ce qui accentue la ressemblance de l’homme avec Dieu, à son image. Apparaît aussi la séparation entre l’homme et la femme. Dieu est donc double.
Dieu enjoint à l’homme de régner sur les animaux, il est donc au-dessus d’eux.


Citation :
28. Dieu les bénit, et Dieu leur dit : Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l'assujettissez ; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre.

Comme pour les animaux, Dieu bénit les hommes, et leur enjoint de se perpétuer et augmenter en nombre. Mais il leur ordonne aussi de régner sur la terre, et sur tous les animaux.


Citation :
29. Et Dieu dit : Voici, je vous donne toute herbe portant de la semence et qui est à la surface de toute la terre, et tout arbre ayant en lui du fruit d'arbre et portant de la semence : ce sera votre nourriture.
30. Et à tout animal de la terre, à tout oiseau du ciel, et à tout ce qui se meut sur la terre, ayant en soi un souffle de vie, je donne toute herbe verte pour nourriture. Et cela fut ainsi.

Après avoir ordonné, au sens de mettre de l’ordre et de donner des ordres, Dieu donne.
Il donne l’herbe et les arbres aux hommes, mais seulement l’herbe aux animaux, confirmant la hiérarchie. Parmi ces derniers, il omet les poissons.
Dieu ne donne pas pour nourriture les animaux aux hommes.


Citation :
31. Dieu vit tout ce qu'il avait fait et voici, cela était très bon. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le sixième jour.

On passe du bon au très bon : Dieu est encore plus satisfait. Puisqu’il a donné forme et vie à un être à son image, lui assurant de dominer sa création et de s’y perpétuer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La Genèse dans la Bible
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Contradictions dans la bible
» Preuve scientifique dans la bible
» Satan, dans la Bible
» guerre sainte dans la bible
» Le symbolisme des chiffres dans la bible

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Arbre Sacré :: LE TRONC :: LE FEU (et la lumière) :: Les enseignements spirituels (écrits et oraux)-
Sauter vers: